Sur ces pages, vous trouverez nos différentes sorties
Nous essayerons de vous donner l'envie de faire à votre tour ces balades

Camping Car Vadrouilleur


Après midi, Saint Malo, visite incontournable de cette très belle ville, avec ses remparts, et ses quartiers intro-muros. La situation sanitaire de cette année 2020 gache un peu pour la visite de la ville, mais on s'adapte.

Mercredi 2 Septembre
On débute notre journée avec la visite des rochers scultés. Des Sculptures en bord de mer taillées dans le granit par l'abbé Adolphe Julien Fouéré entre 1894 et 1907. Assez incroyable à voir. Ca vaut le déplacement, ne passez pas à côté.

Mardi 1 Septembre
Aant de passer chez Yo Remorque, arrêt pique nique au bord du plan d'eau de la Valière. Très joli, mais attention pour aller sur le parking, car la route est très étroite et le demi tour également. On a eu de la chance car très peu de monde à cette époque.Et nous voila arrivé à notre première destination, Saint Malo. On se décalle un peu, pour passer quelques jours sur l'aire de camping car des Ilots à Rothéneuf. De très grands emplacements. Comme nous avons les scoots, pas de problème de déplacement.

Lundi 31 Aout
C'est le départ pour la Bretagne. On va faire un petit détour chez le constructeur de remorques Yo à Domalain, pour prendre quelques pièces. Auparavant, on va faire une halte pour la nuit, à Le Sap  48°53'42.6"N 0°19'49.3"E , petite aire avec services, tout gratuit dans un petit cadre de verdure. La caserne des pompiers est à côté, mais pas de bruit pour la nuit.

Dimanche 30 Aout
Le dimanche va être consacré, non pas à la messe, mais à une belle balade dans la forêt de Harre.

Samedi 29 Aout
Après une matinée tranquille à la maison, nous sommes allé à Durbuy, superbe petite ville, très touristique, très appréciée des Hollandais. Passage par quelques boutiques, les petites rues et visite guidée en petit train, qui nous emmène sur une petite hauteur d'où on domine toute la ville. Après une bonne bière dans une brasserie, la journée va se terminer par un bon restaurant.

Vendredi 28 au dimanche 30 Aout
Nous voila pour 3 jours à Harre, petit village Belge, dans les Ardennes. Le temps est plutôt pas mal avec de grandes périodes ensoleillées, et parfois des nuages. Jeudi visite de la Roche en Ardennes, jolie petite ville, avec son chateau qui fut investit de 1681 à 1688 par LouisXIV, qui en profita pour le faire transformer et renforcer par un disciple de Vauban.

Il est maintenant l'heure de reprendre la route destination la Belgique. Passage par le Luxembourg pour faire le plein à un tarif très avantageux.

Puis on se rend à Verdun centre. Une très jolie ville. avec ses quais qui longent la Meuse. Verdun a connu de nombreuses batailles dont en autre:En 843, le traité de Verdun qui partage l'Empire carolingien en trois royaumes y est signé. Ville du Saint-Empire romain germanique depuis le xe siècle, Verdun est soumise par la France en 1552, au cours du « Voyage d'Austrasie ». Elle forme avec les autres villes libres d'Empire, Metz et Toul, la province des Trois-Évêchés, qui se voit définitivement rattachée au Royaume de France en 1648 par le Traité de Münster. Forteresse de l'Est de la France, la ville est le théâtre de plusieurs batailles, telles que celle de 1792 lors des guerres de la Révolution française, et celle de 1870 lors de la guerre franco-prussienne. Mais c'est surtout la bataille de Verdun de 1916, au cours de la Première Guerre mondiale, qui rend à jamais célèbre la ville dans le monde entier.

Jeudi 27 Aout
Destination Verdun et plus précisémént Douaumont, pour visiter le fort. Une période pas si lointaine et pourtant bien noire. Passage aussi par les cimetières et l'Ossuaire. Le fort de Douaumont, appelé brièvement fort Gérard, est un ouvrage fortifié situé dans la commune de Douaumont-Vaux (département de la Meuse). Il s'agit d'un des forts de la place forte de Verdun, faisant partie du système Séré de Rivières.
Construit entre 1884 et 1886 et modernisé entre 1901 et 1913, le fort fut un des lieux emblématiques de la bataille de Verdun en 1916 : pris par les troupes allemandes en février, il est repris par les Français en octobre de la même année.

Mercredi 26 Aout
On prend la route pour La Belgique. On va passer quelques jours chez notre fils, et après direction la Bretagne mais on en profite pour faire un petit détour par Verdun que nous ne connaissons pas. Ce soir on fait une halte à Dieue-sur-Meuse N 49° 4'11.85", E 5° 25' 36.32" .Il y avait déjà 8 CC, donc on s'est mis le long du canal.

Bretagne Septembre 2020

Puis petite promenade en bord de mer. Le ciel est bleu, la mer est bleue, magnifique Bretagne.

Jeudi 3 Septembre
Dernère matinée dans les environs de Saint Malo. Ce matin le temps est gris, mais ca va surement changer.

Dans l'après midi, on change de camps, direction Cap Fréhel. On se pose au camping Sables d'Or les Pins. Emplacements libres avec peu de monde à cette époque.

Samedi 5 Septembre
On prend le scooter pour le Cap Fréhel, puis Fort La Latte.
Ensuite retour au camping car et balade sur le chemin côtier. Le ciel est bleu et la température agréable.

Le château est construit au XIV ème siècle par le seigneur de Matignon, Étienne III Goüyon. La construction du château commença dans les années 1340, son donjon date des années 1365-1370.

En 1379, à la suite du retour d'exil du duc de Bretagne Jean IV, le château fut assiégé par Bertrand Du Guesclin. Le château est attaqué et pris une seconde fois en 1597 lors des guerres de Religion, cette attaque de la Ligue catholique envers les occupants fidèles à Henri IV marque un temps d'abandon de l'édifice qui est partiellement incendié. Ce n'est qu'au xviiie siècle, sous Louis XIV, que le château reprend son intérêt stratégique et est bastionné.

Il servira jusqu'à la fin du Premier Empire où l'évolution des techniques militaires conduisit à son inadaptabilité. À partir de 1892, il fut vendu à divers propriétaires privés 4 avant d'être acheté par un passionné Frédéric Joüon Des Longrais en 1931 qui entreprit de lourds travaux de restauration.

Dimanche 6 Septembre
Aujourd'hui grande promenade au Cap D'Erquy. On a posé les scooters sur le parking en haut d'Erquy, mais pas celui qui est au bout de la pointe, histoire de pouvoir marcher un peu. De très beaux points de vue tout au long du sentier côtier.

Mardi 8 Septembre
La veille on c'est déplacé jusqu'à Meneham, sur l'air de camping car  48°40'01.9N  4°21'54.4"W qui se trouve juste à côté du site de Meneham.
Le décor change, mais reste toujours aussi magnifique. De beaux rochers scultés, plages de sable blanc. Nul besoin d'aller dans les Iles.

Meneham est un hameau de la commune de Kerlouan, dans le département français du Finistère.
Site classé alliant une histoire riche à un décor littoral à couper le souffle. Blotti entre les étonnants amas rocheux de la Côte des Légendes. Au cœur d’un écrin naturel entre plages, dunes et rochers, un pittoresque village de chaumières.
Meneham a été tour à tour un lieu de vie de militaires, de douaniers puis de paysans-pêcheurs-goémoniers.

Le bord de mer vous offre un sepctacle de couleurs entre le sable blanc, les rochers, l'eau transparente et le goémon. Si vous laissez balader votre esprit, vous découvrirez de nombreuses formes étonnantes que la nature a façonné au fil du temps.
Des rochers énigmatiques posent dans un décor naturel, un paysage extraordinaire où le temps s’arrête pour quelques heures... le temps d’une pause zen.

L'heure du repas arrive, alors ce sera tourteaux frais, mangés sur un rocher en bord de mer.
Bien sur, on profitera du soleil et de cette belle eau bleu pour se baigner presque tous les jours. L'eau n'est pas très chaude c'est vrai, mais ça fait un bien fou, et on ne vient pas au bord de la mer pour ne pas se baigner.

A marée basse ou marée haute, le paysage est toujours aussi beau. Par moment on est vraiment seul au monde. Que du bonheur.

Il ne faut pas manquer de faire un petit tour dans les villages, pour admirer les très belles églises avec leur clochers en dentelle.
A gauche l'église Saint Brévalaine de Kerlouan
A droite, l'église Saint Goulven de Goulven. L'église est dédiée à saint Goulven et date du xvie siècle. L'église est de style gothique avec un clocher de style renaissance. Un clocher immense en style Louis XIII, à ses côtés un joli petit porche gothique.

Mercredi 9 Septembre
On prend la direction de Lampaul-Plouarzel en faisant une halte à Lilia pour voir les phares de l'Ile Vierge.
Construits sur un îlot dénommé « Île Vierge » à 1,4 km du lieu-dit de Kastell Ac'h, sur la côte bretonne.
Le premier phare construit en 1845, haut de 33 mètres, avait une portée de 18 miles, ce qui est nettement insuffisant compte tenu du grand nombre de récifs présents le long de notre littoral et du danger qu’ils représentent.
Un second phare sera donc érigé, à partir de 1897. Le nouveau phare, d’une portée de 27 miles, est allumé en 1902. Ce phare, entièrement construit en pierre de taille, est le plus haut d’Europe (et même le plus haut du monde) avec ses 82,50 mètres. Cette robuste tour de granit de Kersanton est tapissée de 12 500 plaques d’opaline, et pas moins de 365 marches à gravir pour une belle récompense : un panorama exceptionnel sur les Abers.

Jeudi 10 Septembre
Nous voici arrivés à Lampaul-Plouarzel. Il y a 2 aires de CC, mais celle-ci est vraiment top 48°26'50.3"N 4°46'38.2"W. Si vous avez la chance comme nous d'être au bord de la bute, vous êtes face à la mer. On va rester plusieurs jours et zoner avec les scooters.

Le chemin côtier vous permet de faire de superbes balades sans trop se fatiguer car il n'y a que très peu de dénivelé. De plus le temps est magnifique aussi. Petit tour jusqu'à la pointe de Corsen.

On a pu assister à de très beaux couchers de soleil, mais à cette période il faut prévoir des lainages, car les températures ne sont pas très élévées.

Samedi 12 Septembre
On se rend au Conquet pour prendre les billets pour l'Ile D'Ouessant.
A voir la très belle plage des Blancs Sablons, un des royaume des surfeurs.

Et oui, on est bien le 12 Septembre sur la pointe de la Bretagne, il fait beau, on est sur la plage et on a même mis la tête dans l'eau.

Dimanche 13 Septembre
Levé de bonne heure et direction l'embarcadère du Conquet pour L'Ile D'Ouessant. La mer est calme, même trop calme à mon goût.
Au débarquement au port du Stiff, on va prendre une navette pour Lampaul, à l'autre bout de l'ile. C'est la partie la plus visitée et c'est là que se trouvent tous les commerces aussi.

Ouessant est connue pour ses nombreux naufrages de navires venus s’échouer sur les roches. Avec ses vents et ses courants très forts, la mer autour d’Ouessant est bien connue des marins pour sa difficulté. Mais l’île est heureusement également connue pour des choses plus gaies, comme ses superbes paysages sauvages.
Pour visiter, plusieurs possibilités. En minibus, avec parcours commenté. En voiture de location. A vélo, et bien sur avec ses 2 pieds.
Nous n'avons que la journée, mais on choisi la dernière solution, et c'est à pied que l'on prend le chemin côtier. On ne pourra pas faire le tour de l'Ile bien sur, mais ce que nous voyons suffit à nous émerveiller.

Voici un diaporama d'une petite partie des photos que nous avons pu faire sur Ouessant

Lundi 14 Septembre
On poursuit notre route pour rejoindre Camaret. On fait une halte à la Pointe Saint Mathieu. Parking 48°19'57.2"N 4°46'05.0"W

UNE ANCIENNE ABBAYE ÉCLAIRÉE PAR UN PHARE
La légende raconte que, ramenant le corps de l’apôtre Mathieu, des marchands du Léon auraient été miraculeusement sauvés du naufrage au large de cette pointe. Au 6e siècle, pour abriter les reliques du saint, Tanguy y fonde le premier monastère. De l’abbaye subsistent aujourd’hui la façade romane, les voûtes de pierre du chœur et les arcades de la nef.

La première chapelle construite, selon une source anonyme se trouvant dans les archives de l'abbaye, aurait été d'abord consacrée à Notre-Dame-du-Bout-du-Monde (Pen-ar-Bed en breton) avant d'être remplacée au viie siècle par l'église Notre-Dame-de-Grâce, qui était donc l'église paroissiale, laquelle aurait été reconstruite en style gothique au xive siècle (la ville avait alors 36 rues dont une "rue des Angevins" qui rappelle par son nom le tuffeau utilisé en partie pour sa construction et celle de l'église abbatiale. La paroisse avait un cimetière, redécouvert récemment. L'église paroissiale et la ville de Saint-Mathieu furent victimes de la razzia anglaise de 1558. L'église, redevenue simple chapelle en raison de la suppression de la paroisse, fut reconstruite en 1861, seul le portail de l'ancienne église étant conservé

Le phare Saint-Mathieu, sentinelle du bout du monde fut construit dans les ruines de l'ancienne abbaye. C'est un phare majeur de la côte française dont la portée est de 45km. Avec celui de Kermorvan, il donne la direction du chenal du four, tandis que son alignement avec le phare du Portzic donne la route à suivre pour entrer dans le goulet de Brest. Le phare fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 23 mai 2011.

Après avoir gravi les 163 marches (37m), un panorama à 360° sur le mer d'Iroise.

Mardi 15 Septembre
On est sur l'aire de Camaret à côté de la pointe de Penhir 48°16'27.7"N 4°36'29.3"W. Des belles places séparées par des haies. Places du milieu pour les longs véhicules et ou remorques.
Depuis cet endroit, on va pouvoir zoner dans les environs, à pied et avec les scooters.

Camaret reconnaissable par son cmetière de bateaux échoués le long de la jetée.

Mercredi 16 Septembre
On commence par la pointe de Dinan, puis le Cap de la Chèvre.
Toute cette partie de la côte, les falaises sont bien plus hautes et très découpées. Tout en haut de grandes prairies de bruyère. Dommage la fleuraison est terminée.

En revenant du Cap de la Chèvre, on fait une halte dans un beau petit ensemble de maisons thypiques. Des personnes habitent ici.

La pointe des Espagnols

Constituée d'une falaise de plus de 60 mètres de hauteur, au sommet subsistent les vestiges de fortifications militaires et de bâtiments d'hébergement de troupes, la pointe se prolonge vers le nord-est par le rocher de la Cormorandière, marqué d'une perche. L'étroit chenal situé entre la pointe et le rocher est le siège des plus forts courants agitant la rade.

Cette position stratégique, face à Brest fut déjà remarqué du temps des ducs de Bretagne, qui y implantèrent un fortin dès 1387. En 1594, les Espagnols y débarquèrent et n'en furent délogés qu'après d'âpres combats. C'est de cette période que la pointe tira son nom.

Vendredi 18 Septembre
La pointe de Pen Hir

En avançant vers la pointe de Pen-Hir et les Tas de Pois, on rencontre une succession de falaises toutes aussi impressionnantes les unes que les autres par leurs énormes pans de roches qui tombent à pic dans l'océan. Quand on arrive à l'imposant promontoire supportant l'immense croix de Lorraine en granit bleu, inaugurée par le général de Gaulle le 15 juillet 1951, le paysage est grandiose. Une plate-forme naturelle à flanc de falaise, nommée la Salle Verte, est recouverte de gazon marin.

Promenade sur la plage dans l'Anse de Dinan à marée basse

Samedi 19 Septembre
Audierne.
Nous voila sur notre dernier arrêt Breton avant le retour début de semaine prochaine. On se gare à l'entrée de la ville à l'enroit réservé 48°01'37.8"N 4°32'10.9"W. Il y a des voitures aussi, mais c'est très pratique car on est au centre de la ville.

On a eu la chance de tomber pendant les plus gros coéficients de marée, ce qui donne un peu de spectacle lorsque la marée est au plus haut

Lundi 21 Septembre


Et bien il est temps de prendre la route du retour qui se fera en plusieurs jours bien sur. On fait une halte à Pont Aven, pour acheter quelques galettes.
Puis on ira en bord de mer pour passer la nuit, à Rospico 47°47'38.1"N 3°45'57.3"W c'est un petit parking pour 4 - 5 CC. c'est au bort d'une toute petite route pas passagère, alors pour une nuit. Par contre le lendemain on a trouvé une autre aire juste un peu plus loin, à  Raguénez 47°47'36.0"N 3°47'22.3"W en pleine verdure, tout près de la mer (pas de services).
Entre les 2 points, vous avez les chaumières de Kerascoët, avec les toits de chaume et les appentis en pierres debout.

Et bien voila nos vacances qui se terminent, on va rentrer doucement en passant chez des amis à Cholet. On quitte cette belle Bretagne, mais on reviendra.

Facebook Twitter Youtube