Sur ces pages, vous trouverez nos différentes sorties
Nous essayerons de vous donner l'envie de faire à votre tour ces balades

Camping Car Vadrouilleur


Et voila, retour à la maison, mais avec plein de belles découvertes et de belles images. Et comme à chacuns de nos voyages, on dit... On reviendra.

Vendredi 22/07/16
Point de chute final: Grissan que l'on connait déjà. Stationnement aux quatre vents. Pas très verdoyant, mais moins bruyant que les chalets et surtout près de tout commerce à pied. On passera quelques jours sur place pour se reposer. Plage, marche et surtout huitres à gogo.

Après ce coup de chaud, on se pose au camping "L'Amitié" 43°56'30.0"N  2°28'57.4"E  à Trébas. Une plage est aménagée au bord du Tarn, et on va en profiter pour faire quelques brasses dans un fort courant.

Après une balade à pied dans les lentours, nous reprenons la route qui passe par Requista pour longer le Tarn. On tombe sur la D200, puis D172. Et pour la fin de journée, une grosse sueur froide. On roulais tranquillement quand tout à coup, un panneau indique 50 km/h et surtout 1.80 m de large. Le temps que le cerveau comprenne, on est dans le tunnel, noir, tout noir. Alors je ralenti, les murs du tunnel sont très près du CC et je me dis... j'espère qu'il est en sens unique. A la sortie, j'ai compris que non. Ce sont d'anciens tunnels prévus pour les trains pendant la guerre qui n'ont jamais servis. Alors il y a plus que 1.80 entre les murs, mais c'est l'écartement mur/ligne médiane. Ca ne fait tout de même pas large.

Tout en bas du village, se trouve une deuxième cascade tout aussi jolie.

Jeudi 21/07/16
Avant de reprendre la route, on emprunte un petit bout du chemin de compostel dans des bois de chataigner, pour dominer Conques, puis on se dirige vers Sale La Source. Si vous passez dans le coin, arrêtez vous. Mais il faut savoir que la source est déviée par une micro centrale privée. Voir le site "Ranimons la cascade".

Pour terminer la journée, on s'arrête à Conques. Camping en bord de route, mais pratique pour se rendre au village en haut 44°36'00.23N  2°23'28.73E Le scooter, et hop on monte. Très beau village médiévale et ses maisons typiques à colombages et toits de lauzes. L'Abbatiale romane Sainte Foy inscrite au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, au titre des Chemins de Compostelle). Le célèbre trésor d'orfèvrerie médiévale et son extraordinaire et troublante Majesté de sainte Foy, unique en France, les nombreux reliquaires datant de l'époque carolingienne au XIXe siècle, en tout 1000 ans d'orfèvrerie sauvegardés des aléas de l'histoire par les habitants de Conques.

Un petit arrêt à Entraygues à la confluence du Lot et de la Tuyère. Le bourg a conservé des ruelles à caractère médiéval. Son château a été construit par Henri 2, Comte de Rodez entre 1278 et 1290.

Mercredi 20/07/16
On reprend la route en direction de la mer, direction Narbonne. On va faire un petit détour par Bez Bédène. Si vous avez un scooter, ou autre moyen de déplacement nésitez pas à l'utiliser car il y a 3 km de route ou il est impossible de se croiser. Nous avons fermé les yeux et c'est passé.... mais la prochaine fois je descend le scooter de la remorque (5 mn pour le faire en plus). Et de plus, il faut revenir car nous n'avons pas osé continuer par le petite route qui descendait en dessous.

Mardi 19/07/16
Après avoir flané à droite et à gauche, on termine la journée par le saut du chien. On passera la nuit sur le petit parking en bout de route, avec une superbe lune.

Pour finir la journée, baignade au lac de la Sèlves 44°39'38.4"N 2°45'34.9"E

Lundi 18/07/16
Visite des forges de Laguiole (voir articles sur la propriété du Nom Laguiole), puis la Coopérative Fromagère Jeune Montagne. L'après midi est consacré à la visite du chateau du Bousquet (pas énormément de pièces à visiter, mais cette visite est menée par le propriétaire qui est fort amusant avec de petites mise en scène.

Il est l'heure de poursuivre notre route, et on remonte sur les plateaux pour se poser à Laguiole (attention: les gens du cru ne prononcent pas le G et donc on dit Layol). On prend place dans le super camping "Les Monts D'Aubrac". 44°40'52.6"N  2°51'16.4"E

Descente sur Estaing (pas pour voir Giscard, mais le chateau). Puis l'église de Saint pierre de Bessuéjouls  44°31'34.7"N  2°43'47.7"E

Espalion : Jolie petite ville. Il y avait une concentration de voitures anciennes, tracteurs et autres machines d'un autre temps. On a trouvé des tracteur de notre année de naissance, et bien ils sont aussi bien concervés que nous =======>>>>>>

Dimanche 17/07/16
On quitte le camping de Sainte Eulalie, en direction d'Espalion. Sur une petite route de campagne, 2 voitures sont arrêtées devant nous...que se passe t'il ? accident ? et bien non. Un petit groupe de personnes, drapeaux élévés commémorent en plein milieux de la route. On va patienter en attendant que tout ce beau monde ai fini. Bon 10 minutes plus tard on peu se frayer un passage. Sans se presser, ils se dirigent vers des tables ou les attendent, bouteilles de blanc et brioches... pas brioche, mais Fouace me dira un Monsieur.

Arrivé à Bozouls, le trou s'offre à nos yeux. De toute beauté, et impressionant. Le Trou de Bozouls est une gorge en forme de fer à cheval, de 400 m de diamètre et de plus de 100 m de profondeur, situé sur le territoire de la commune de Bozouls, en Aveyron. Ce méandre encaissé a été creusé par l'action érosive des eaux courantes du Dourdou dans les calcaires secondaires du Causse Comtal.

Puis direction Bozouls pour voir le Gourg D'Enfer. On emprunte une petite route en altitude qui coupe le Clapas de Thubiès. la "coulée de lave de Roquelaure". Improprement nommée, car il s'agit en fait d'un éboulis de rochers basaltiques qui s'étend sur les pentes de la colline de Roquelaure, dominant le village de Saint- Côme-d'Olt et la Vallée du Lot. Cet éboulis a pour origine le démantèlement par l'érosion d'une coulée de lave situé sur la crête de la colline, perchée en inversion de relief. Vous remarquerez la forme régulière des rochers (5 ou 6 faces), ceci est dû au fait que ces blocs sont des tronçons de prismes basaltiques.

Samedi 16/07/16
On remonte le long du Lot en scooter, en passant par Saint-Côme-D'Olt.

Sur les hauteurs de la ville, un monument domine. Il sagit d'une statue à l'éfigie de Mme Talbot.Madame TALABOT, devenue grande dame de la société, jalousée et enviée, aurait eu cette réplique " puisque vous m'abaisser de mon vivant, je vous dominerai après ma mort "A la place de l'ancien château, elle a fait édifier le monument à son effigie. Ce mausolée a été réalisé par le sculpteur  Denys Puech

L e Monastère des Augustins, qui date du XIII-XVI ème siècle.Restauré en 1987, il abrite le centre administratif, la bibliothèque, et d'autres services.

Sur le pont qui franchi le Lot, trône une superbe sculpture d'enfants avec une marmotte. La légende dit que 2 enfants ont été suavés des inondations grace à une marmotte qui s'était sauvée et se sont donc éloignése la rivière en crue. Les habitants de Saint Geniez D'Olt sont appelés "Les Marmots".

P uis nous enfourchons notre scooter pour aller tout près de la, à Saint Geniez D'Olt. St-Geniez d’Olt bénéficie d’une situation privilégiée en bordure du Lot et à mi-chemin entre 2 régions très prisées, les Causses au Sud et l’Aubrac au Nord

Vendredi 15/07/16
Prochain arrêt: Sainte Eulalie d'Olt, belle cité médiévale sur les bords du Lot. Maisons de pierre bien sur, et rhododendrons. Nous nous posons au camping de la Grave 44°27'52.4"N 2°56'58.9"E . Il y a une aire sur le côté droit pour 8€, mais les places du camping, certe un peu plus cher, sont bien plus spacieuses et sur l'herbe. c'est notre choix. Une fois installés, nous partons pour une visite de la ville.rds du Lot

C' est avec regret que nous quittons ces plateaux, mais il faut continuer notre route et trouver de quoi faire les pleins. Encore une fois de plus ou on se retrouve à dire..."c'est sur on reviendra", mais il y a déjà tellement d'endroit ou on doit retourner.

3 semaines en ARDECHE / LOZERE

On passe par Nasbinals (que nous connaissons déjà). On quitte la Lozère et on arrive en Aveyron. On va passer la nuit à Aubrac même. Il y a un parking avec un point service, mais qui est hors d'usage actuellement. Tout va être refait (en espérant que la borne soit remise, car sinon dans le coin il n'y a rien d'autre). Il faut venir avec les pleins.Le soleil joue à cache cache avec les nuages, mais le froid est lui... bien présent.Par contre les paysages sont de toute  beauté. Attention si vous aimez la foule, restez en bas. Après  une petite promenade fraîcheur on va manger  un bon aligot dans le buron de l'Aubrac. Des gens super sympa. C'est dans un ancien buron transformé en restaurant mais on y mange  très très bien.

De belles églises (Fontans)

Des champs à perte de vue

Jeudi 14/07/16
On reprend la route, on quitte l'Ardèche pour se rendre sur les plateaux de l'Aubrac, en traversant la Lozère. Les paysages sont jolis, et on fait de belles rencontres...

Ensuite on pousuit notre route jusqu'au lac D Issarles.Installation dans un camping à la ferme. Il y a des toilettes et douches, mais pas de quoi faire les pleins et vidanges 44°49'00.2"N 4°03'33.5"E il y a aussi à 2 pas du lac une aire CC. 11€ avec eau électricité et vidange, mais un peu moins au calme, puisque dans la ville. 44°49'10.4"N 4°03'43.0"ELe soleil  étant  de la partie, on fait le tour  du lac (5 km) pour se donner bonne conscience pour l'apéro.

Après un bon repas au restaurant, on décide de gravir le fameux Mont Gerbier de Jonc (pour aider la digestion). Depuis le sommet on a une superbe vue à 360°. La montée se fait d'un côté, et la descente d'un autre, surement pour éviter des accidents pendant les périodes de forte affluance.

Site classé depuis 1931, la cascade du Ray Pic jaillit au milieu des orgues basaltiques. C'est le seul passage qu'a trouvé la Bourges au milieu des coulées volcaniques. La Cascade du Ray Pic est formée de deux chutes : la première, que l'on ne voit pas, est à environ une soixantaine de mètre au dessus et la seconde chute, la principale, fait 35 mètres. La rivière s'écoule ensuite sur plus de 20 kilomètres.


A rrivés au Mont Gerbier de Jonc, on décide d'aller voir la cascade du Ray-Pic un peu plus loin. Il faut descendre de quelques km par une belle petite route, que l'on remontera par la suite. Un chemein aménagé nous amène à la cascade. Des plates formes permettent d'avoir des beaux points de vue.

Mercredi 13/07/16
Les nuages restent collés au sommet. On ne peut pas envisager une balade sur le plateau. On décide  de continuer sur le mont Gerbier de Jonc.



Il est temps de reprendre la route pour le mont Mézenc. Malheureusement le temps n’est pas terrible du tout et ne nous permet pas de se promener. Il ne fait même pas chaud du tout.

Mardi 12/07/16
Après une nuit agrémenté d’un gros orage, on retourne à la châtaigneraie pour une petite visite commentée. C’est impressionnant tout ce qu'ils  font en dehors des châtaignes.Puis départ pour Lamastre, puis Desaignes. Beau petit village.

Lundi 11/07/16
Départ fin de matinée direction l’Ardèche. On se rapproche de Romans et on commence à voir les ventes de fruits au bord de la route. On s’arrête  chez un producteur, pour faire le plein de fruits. Puis nous continuons en direction de Lamastre. On veut se rendre dans la ferme aux châtaigniers ( pour acheter de la crème  de châtaignes. Pour y arriver il faut emprunter unepetite route qui monte sur 4 km. Demi tour possible en haut. Comme il était tard, on a demandé à se stationner un peu plus bas entre des grumes.  On a eu la visite d’un jeune homme qui revenait de son jardinavec un sac rempli de courgettes. Il nous en a proposé gratuitement ou en échange. Comme on avait pas grand chose pour échanger, on lui a proposé de prendre l’apéritif avec nous. Un moment très sympathique.

Facebook Twitter Youtube